Actu / Non classé

Labo F : 15F et 1H en recherche sur le tragique

Share Button

Labo Morsure 3 – Tragiques Tragédiennes – Ambiguïtés de la figure féminine

« Actrice qui interprète les tragédies, les pièces dramatiques mettant en scène de fortes passions et inspirant l’héroïsme ou l’exaltation, la pitié ou la peur…”

Le luxe de prendre le temps, de chercher… La question de l’invention reste primordiale sur le plan de l’éthique artistique. Un laboratoire est un espace à part privilégié, contre-frénétique essentiel dans la vie d’une compagnie. L’idée de ces 3 jours est de partager un espace de travail autour de nos problématiques , sur notre matière propre, singulière, personnelle, à l’intérieur d’une  grande thématique du choix de la compagnie.

Du 9 au 11 janvier, à la MJC de PACÉ et à Melesse, 15 ArtistEs venant d’un peu partout en France, ont tentées de défricher la notion de tragique/tragédienne.

Nous nous sommes employés pendant ces 3 jours, à chercher autour des archétypes des figures féminines mythologiques repris dans la tragédie ; ces figures nous paraissent éclairantes pour parler de la dialectique pouvoirs-assignation de manière universelle.

Un labo à soi

Pour des raisons politiques et militantes, nous avons souhaité tout proposer un espace de travail, d’expérimentation et d’exploration pour des artistes femmes par des femmes. La nécessité de disposer d‘un endroit et du temps à soi, si bien défendu par Virginia Woolf, reste toujours autant d’actualité :

La compagnie interroge artistiquement et depuis sa création, la place de la Femme dans ses propositions. We are family, le bordel, le banquet, L. La Femme aliénée, sacrifiée, tour à tour, victime, complice, bourreau, sont des thème obsessionnels de notre recherche.

En tant qu’artiste, nous voulons chercher du côté de l’oppression féminine mais également de complexifier, de dépasser et creuser la question en explorant les ambivalences du genre.

C’est d’ailleurs, parce que nous ne confondons pas totalement l’artistique et le politique, que la présence d’un homme (bien que minoritaire) dans cet espace majoritaire est tolérée… et bienvenue.

Crédit photo : Marie Le Mauff

Share Button

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *