LA MORSURE

CAR POUR MORDRE ON NE DEMANDE PAS LA PERMISSION

Visuel transmissions

Transmissions

Nous n’avons pas dans l’idée de former des acteurs, ou des improvisateurs. Cette vision de l’impro s’appuie toujours sur une amélioration technique de l’interprète improvisateur, au détriment du propos et de l’auteur. Ainsi l’improvisateur passe son temps à parfaire sa panoplie d’outils, sans réfléchir vraiment à ce qu’il doit fabriquer avec.

Par ailleurs, la compagnie est portée par des artistes formateurs ayant un passé, une activité militante, et la conviction profonde, que l’art est un endroit un vecteur, un levier d’affirmation en soi, l’occasion d’exprimer par le jeu le “je”, celle d’être auteur, un sujet. Un artiste cherche à livrer son monde en trouvant le langage pour le faire. Ces publics évoluent dans un univers puissant et complexe et nous faisons le pari qu’ils en sont les potentiels médiums et ont quelque chose de profond à en révéler.

Nous transmettons, sensibilisons à notre esthétique, notre travail, à notre vision de l’improvisation. Lors de nos workshops, nous nous appuyons sur nos spectacles, nos recherches du moment, afin d’être au plus proche de ce qui nous anime : la création artistique. Être conscient que ce l’on raconte sur scène doit être important. S’engager, être, oser devenir un artiste.

Nous proposons en ce moment aux troupes de découvrir et jouer « The Party », « Love » ou encore « Memori » à la fin d’un workshop de 2 ou 3 jours.